Personne de Confiance

La loi du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé prévoit que vous pouvez désigner une personne de confiance pour vous aider dans vos décisions et vous conseiller dans les meilleurs choix thérapeutiques à adopter. Cette personne peut être un parent, un proche, le médecin traitant...

Sa présence pourra également s’avérer indispensable si vous ne deviez plus être en mesure de recevoir les informations médicales, ni consentir à des actes thérapeutiques. Elle deviendrait alors un interlocuteur privilégié et serait la seule personne consultée par l’équipe médicale.

Une fiche vous sera proposée afin de désigner cette personne par écrit. Elle dure le temps de votre hospitalisation. Elle est révocable à tout moment, même oralement. On ne peut désigner qu'une seule personne de confiance à la fois. Les mineurs et les majeurs sous tutelle ne peuvent pas désigner de personne de confiance.